In-Quest – Interview avec Douglas

iq– ENGLISH VERSION BELOW –

*

Avant le concert donné en première partie de Hypocrisy à Namur le mois dernier, nous n’entendions plus beaucoup parler d’In-Quest dans notre région. Bien que le groupe se soit produit çà et là ces derniers temps et que leurs réseaux sociaux demeuraient actifs, annonçant d’ailleurs un nouvel album pour cette année, il nous était difficile de pouvoir apprécier le groupe sur scène de notre côté de la Belgique. Enfin, grâce au retour du Chap’Hell Metal ce vendredi 3 mai, notre souhait est exaucé car In-Quest sera là pour fêter l’événement comme il se doit. À quelques jours de ce double retour, pourquoi ne pas prendre l’apéritif en compagnie de Douglas afin de faire un bref état des lieux sur la position actuelle du groupe, se préparer pour vendredi et obtenir, en plus, quelques informations supplémentaires sur le nouvel album du groupe, « 8-The Odyssey Of Eternity », à paraître dans quelques mois ?

58094_10151565270207350_1961336052_n

Tout d’abord, si ce n’est pas trop indiscret, que s’est-il passé pendant tout ce temps où l’on ne vous a pas vu par chez nous?

En 2012 nous avons arrêté les concerts pour écrire et enregistrer le nouvel album. Quelques shows importants ont tout de même été donnés parallèlement, mais en effet pas tant que ça. Nous avons délibérément choisi de ne pas trop en faire, car cela aurait été difficile de se concentrer sur les deux fronts ; les anciens morceaux et les nouveaux. Nous voulions avoir l’esprit clair pour écrire, et c’est la seule façon de réellement progresser dans une seule et même direction.

Quel est votre line up actuel ?

Notre line-up n’a pas vraiment changé depuis « Made Out Of Negative Matter »; il n’y a que Val qui nous ait quitter pour se concentrer sur d’autres projets. Notre bassiste a pris sa place, donc nous avons seulement ajouté un nouveau bassiste à nos rangs. Pour le reste, ce sont toujours les mêmes. MiQe aux vocals, Gert à la batterie, Douglas aux guitares, Korre aux guitares – précédemment à la basse – et maintenant Frederick à la basse.

Comment s’est déroulée la création de votre dernier album, de l’écriture à l’enregistrement ?

Très bien, et très innovant. Nous voulions faire quelque chose de très original et différent, donc nous avons délibérément choisi de faire quelque chose de différent ; donc pas de blast beats, un changement pour des guitares à huit cordes pour avoir un son encore plus bas, et une approche plus groovy pour écrire les chansons, ainsi la musique est moins frénétique et plus accessible dans un sens. Je pense que nous avons changé sur chaque album, pour que les choses restent excitantes et que cela reste un défi pour nous-mêmes. Je pense que beaucoup de groove de « The Comatose Quandaries » est de retour, mais avec un bagage technique plus important et une meilleure connaissance de l’harmonie que nous avons aussi utilisés sur « Made Out Of Negative Matter ». C’est en quelque sorte le lien manquant entre ces deux albums.

Qu’es-tu prêt à révéler sur cet album ? De quoi parle-t-il ? Y a-t-il un concept ?

Il est basé sur un concept autour de l’éternité/l’infini. L’album est écrit comme un cycle donc le CD commence et se termine de la même façon. Tu peux, pour ainsi dire, mettre l’album dans une boucle infinie. Aussi, c’est notre huitième album, ce que nous avons aussi intégré dans les chansons : huit chansons, sur des guitares à huit cordes, et un ‘8’ retourné est également le symbole de l’infini. Donc, tout est lié dans un sens. Je pense que c’est un concept fort, et il s’accorde très bien avec ces nouvelles chansons.

À quoi doit-on s’attendre ? Y a-t-il des surprises ?

Le son est plus bas qu’avant, depuis que nous avons une gamme plus large sur les guitares. Aussi, il y a des éléments nouveaux très surprenants, des influences post rock, par exemple, venues de groupes comme Isis et Neurosis. L’album est aussi plus dynamique, il y a des points calmes et d’autres frénétiques, le paysage musical est donc plus varié. Dans un sens, l’album est plus mélodique aussi, et plus homogène. C’est parce que nous sommes plus proches que jamais en tant que line up, par rapport à la période de  »Made Out Of Negative Matter » où c’était plus chaotique dû aux perturbations dans le line up et avec le label. Aujourd’hui, tout est beaucoup plus solide.

Et vous, qu’attendez-vous de cet album ?

Nous espérons qu’il attire l’attention de beaucoup de nouvelles personnes. Dans un sens nous apprécions toujours que de nouvelles personnes découvrent notre musique. Et comme chaque album est différent, le résultat peut être assez surprenant. Nous espérons juste faire de bons concerts pour défendre cet album et que les gens le découvrent et apprennent à aimer un nouvel aspect de notre son.

Quels sont vos projets après la sortie ? Y a-t-il un clip de prévu ?

Il y a quelques projets sur lesquels nous travaillons, mais il est trop tôt pour en révéler les détails. Il faut juste passer sur notre page Facebook de temps en temps pour suivre ce qu’il se passe. Une vidéo pourrait apparaître… Nous verrons.

Vous reprenez tout doucement la scène, on voit à nouveau votre nom apparaître sur diverses affiches… Quelles sont vos impressions par rapport au concert donné en ouverture de Hypocrisy ?

Le concert n’était pas facile, comme nous n’avions que quinze minutes pour débarrasser le matériel du premier groupe et installer le notre et le son sur scène était horrible. Mais au fil des années, nous avons appris que cela fait partie du jeu lors de tels shows et nous y allons à fond en secouant nos têtes (rires). Je pense que dans l’ensemble on s’est amusé là-bas. Nous avons eu de très bonnes réactions par la suite et quelques nouvelles personnes ont découvert notre musique, donc c’est toujours un plus.

2013, c’est donc le retour d’In-Quest, mais aussi le retour du Chap’Hell Metal ! Évidemment, In-Quest est programmé pour ce grand retour ! Peux-tu nous expliquer comment cela se fait ? Que penses-tu de ce retour ?

Cela toujours été super de jouer pour le Chap’Hell Metal. L’organisateur, Bart, est devenu l’un de nos amis les plus proches et c’est un organisateur qui nous a toujours bien traité. Donc c’est super qu’il reprenne le Chap’Hell Metal ! Comme c’est toujours un honneur de pouvoir jouer et faire à nouveau la fête avec lui. Il assure !

Enfin, avez-vous préparé quelque chose en particulier pour ce show ?

Nous allons faire un joli mix de vieux titres et aussi en révéler quelques nouveaux. Nous pensons que cela va être un show très cool.

*

914134_10151568380352350_12887107_o

*

First of all, if it’s not too indiscreet, what happened during all the time we didn’t see you in our corner ?

In 2012 we have had a showstop to write and record the new album. Some important gigs were still done in between, but indeed not so many. We deliberately chose not to do too many shows, since it would be hard to have our focus in 2 places ; the old songs and the new songs. We really wanted an open mind and view to write, and it is the only way to really make progress firmly in one and only one direction.

What is the In-Quest’s line up today ?

Our lineup has not really changed since Made Out of Negative Matter ; only Val left to focus on other projects. Our bassist took his place, so we only added a new bass player to our ranks. For the rest it’s still same old, same old. MiQe on vocals, Gert on drums, Douglas on guitars, Korre on guitars (previously bass), and Frederick on Bass now.

How went the creation of your last album, from the writing process to the recording ?

Very good, and very renewing. We wanted to do something very original and different, so we deliberately chose to do some things different ; so no blast beats, a switch to 8string guitars to have a more lower sound, and a more groovy approach to writing songs, so that the music is less hectic and more accessible in a way. I think we always changed in between albums, to keep things exciting and challenging for ourselves. I think a lot of the ‘Comatose’ groove is back, but with more technical bagage and harmony knowledge that we also used on ‘Made Out of Negative Matter’. So it’s kind of the missing link between those two albums.

What can you reveal us about this album ? What is it about ? Is there any concept behind it ?

It’s based on a concept around eternity/infinity. The album is written as a cycle so the cd starts and ends the same. You can, so to speak, put the album on an infite loop. Also it’s our 8 album, which we also embodied in the songs ; 8 songs, on 8 string guitars, and a rotated 8 is also the infinity symbol. So it all ties together in a way. I think it’s a strong concept, and it works really well with these new songs.

What should we expect with this album ? Is there any surprise ?

It is lower than before, since we have a wider range on the guitars. Also there are some really new surprise elements, for example post rock influences from bands like Isis and Neurosis. The album is also more dynamic, there are calm points and hectic points, so the musical landscape is more varied. In a way, the album is more melodic too, and more balanced. This is because we are tighter than ever as a lineup, while ‘Made Out of Negative Matter’ was more chaotic after the big lineup struggles and label struggles. Now everything is more solid.

And you, what are you expecting from this album ?

We hope that it grabs the attention of a lot of new people. In a way we always love it when new people discover our music. And since every album is different, the outcome of that can be quite surprising. We just hope to do some great gigs to support this album and that people discover and learn to love a new aspect of our sound.

What are your projects after the release ? Is there a videoclip planned ?

There are some projects we’re working on, but it’s too early to reveal the details. Just check our facebook every now and then to follow up on what’s going on. A video might be one of them…. we’ll see 🙂

You’re slowly back on stage, we see your name on several posters…But what are your feelings after the concert you did in Namur, opening for Hypocrisy ?

Well the concert was not easy, since we only had 15 minutes to get the first band off stage and our stuff on and the sound on stage was horrible. But throughout the years, we’ve learned that’s part of the game for such shows and to just go for it and bang our heads (haha). I think all in all we had fun playing there. We had very good reactions afterwards and some new people discovered our music, so that’s always a plus.

So, 2013 and In-Quest is back ! But it’s also the return of Chap’Hell Metal ! Obviously, In-Quest is planned for this big return ! Can you explain us why ? How do you feel about this return ?

It has always been great to play for Chap’Hell metal. The organizer Bart has become one of our closest friends and an organizer who has always treated us right. So it is super that he started again with Chap’Hell metal ! As such it’s also an honour to be able to play and party with him again. He rules !

And finally, have you prepared something in particular for this show ?

We’re gonna do a nice mix of old songs and also reveal some new work. We think it’s gonna be a really cool show.

*

931359_10151566676022350_2073652530_n*

Monsun

Liens utiles :

Facebook
Evénement

819160_137262683106796_2014788880_o

Publicités

2 réflexions sur “In-Quest – Interview avec Douglas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s