Mystica : Le portrait de Cathy

Même si les Dames ont réussi au fil des générations à se faire une place dans ce monde encore majoritairement masculin qu’est celui du Metal, celles-ci endossent le plus souvent le rôle de chanteuse. Pourtant, quelques originales se risquent tout de même à la fonction de musicienne et c’est le cas de Cathy, que nous allons présenter aujourd’hui. Plutôt discrète, la charmante guitariste de Mystica est loin de demander son reste une fois sur scène. Par le biais de cette interview, Cathy nous révèle tout en simplicité un peu du mystère qui entoure la vie d’une musicienne au sein d’un groupe de Metal au quotidien.

09

Pour commencer, peux-tu nous raconter ton parcours dans la musique ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de jouer de la guitare ?

Issue d’une famille de musiciens, j’ai commencé la musique très tôt. Je suis allée à l’académie de musique où j’ai suivi des cours de solfège et de guitare classique. Ayant du potentiel dans les doigts, j’ai fait quelques concours de guitare classique de renommée. À l’époque, mon papa avait un groupe de Rock, lui était au clavier et moi j’étais la roadie du groupe, ce qui était sympa car très jeune j’ai pu l’accompagner et assister à de nombreux concerts. Ce qui m’a permis de rencontrer beaucoup de musiciens et aussi de me rendre compte que moi aussi un jour j’aimerais me produire sur scène. Attirée par le style de musique Metal, mon papa me suit et m’achète ma « first » guitare électrique et mon ampli… À partir de là, commencent les choses sérieuses… J’ai joué dans plusieurs groupes dont un composé principalement de filles. On a fait quelques prestations publiques. Je ne peux pas te citer les noms de tous les groupes dans lesquels j’ai joué, car l’alcool aidant et mon âge avancé, je ne me souviens plus de tout. Je plaisante, évidemment ! Il y a eu, entre autres : Sisairosp, Cushing, Alésia, Season Of Hate et Mystica.

Et pourquoi du Metal ?

Très jeune mon orientation musicale s’est dirigée vers le Rock, le Hard Rock, le Hardcore, le Thrash et au fur et à mesure du temps vers du Metal plus dur.

As-tu un guitariste préféré, un modèle en la matière ?

J’ai beaucoup écouté l’album « Passion & Warfare » de Steve Vai, j’aime beaucoup ce qu’il fait. Un modèle, non, car je ne reproduis pas ce style de musique. J’ai une très grande ouverture d’esprit musicale et je ne me focalise pas sur un seul artiste.

Et au fait, quel type de guitare utilises-tu ?

J’utilise une guitare de marque Ibanez Rg 7 à sept cordes.

1462949_10202103641646116_1234800700_n

Quels sont tes groupes préférés ?

Comme dit précédemment, ma culture musicale est vaste. J’écoute énormément de styles musicaux différents et ça peut aller jusqu’à la pop. Cependant j’ai quelques groupes préférés tels que : Metallica, Volbeat, Slayer, Rob Zombie, Aborted, In-Quest, Revamp, Within Temptation et bien d’autres…

C’est comment d’être la seule femme dans un groupe de Black Metal ?

Je suis très à l’aise dans mon rôle de guitariste au sein d’un groupe où le masculin l’emporte. J’ai plus souvent rencontré des musiciens que des musiciennes. En même temps, mes traits de personnalité font que je me sens plus proche des musiciens crasseux que des divas du metal.

Sans tomber dans le féminisme, le Metal est plutôt un monde masculin, mais les filles ont aussi leur mot à dire. Trouves-tu que la place de la femme dans le Metal a changé par rapport à tes débuts sur scène ? Si oui ou non, pourquoi ?

Oui, je pense que cela a changé. On retrouve, actuellement, beaucoup plus de filles sur scène mais souvent dans les rôles de chanteuse ou de bassiste, les batteurs ou guitaristes féminins se font plus rares. Et oui, la femme a bel et bien sa place au même titre que l’homme dans le monde du Metal. On peut parfois voir de meilleures chanteuses à voix gutturales que certains chanteurs !

Tu as pas mal tourné avec Mystica, aurais-tu une anecdote amusante à nous raconter ?

Des anecdotes et des souvenirs, j’en ai énormément ! Je peux, par exemple, te raconter notre retour de concert d’Essen en Allemagne. À l’époque, j’avais une petite Peugeot 106, à cinq dans la voiture plus tout le matos dans le coffre. Sur l’autoroute pas du tout éclairée, le coffre s’est ouvert d’un coup parce qu’il était mal fermé. Et se retrouver de la troisième bande de circulation à la première en quelques secondes, c’est fun ! Aussi, à l’occasion des dix ans de Mystica au concert de Chapelle, sur le dernier morceau, Nikko, le batteur s’est vu retirer une à une chaque partie de sa batterie par d’autres musiciens montés sur scène. Il s’est retrouvé à terminer le morceau juste avec sa grosse caisse. Ça, c’était bien drôle ! Ou alors au Massdeath à Louvain, on a échangé des cd’s contre des bières à la fin du concert. Gauthier, le bassiste a aussi mangé les tartines qui étaient déposées sur l’avant de la scène et qui appartenaient à un photographe !

Et quel serait ton meilleur souvenir live ?

Il y a énormément de souvenirs live ! J’adore être sur scène ! Je pense que mon meilleur souvenir, c’est le concert à la Locomotive à Paris, on faisait la première partie de Marduk. Très grande fan de Legion, le chanteur, c’est comme ça que j’ai pu lui serrer la main et sympathiser avec lui. Par la suite, à l’occasion d’un concert de Mystica en Belgique, il est monté sur scène avec nous pour chanter une reprise de Rotting Christ.

As-tu d’autres activités en dehors de la musique ?

Oui, je suis très sportive, je fais beaucoup de fitness : speedball, TaeBo, spinning. Par respect de l’animal, je suis végétarienne. Et par amour des enfants, je suis accueillante de bébés à domicile cinq jours par semaine.

Veux-tu nous parler de ta passion pour les tatouages ?

Dès que j’ai eu l’âge autorisé, je me suis fait tatouer un tribal sur l’omoplate, juste par envie. Ensuite, chaque autre tatouage que j’ai fait à une signification particulière. Ce qui est dessiné sur ma peau représente des dates ou des personnes importantes. Sur mon bras droit, il y a le prénom de ma fille. Dans mon cou, les initiales des prénoms de mes parents. Sur le bras gauche, il y a ma guitare ainsi qu’un tatouage fait en commun avec mon mari et un couple de trolls amoureux. Sur le ventre, j’ai le logo du groupe In-Quest, un de mes favoris et encore beaucoup d’autres projets en tête à réaliser !

As-tu un secret de beauté à partager ?

Un secret de beauté ?! Non, pas vraiment, je suis très simple et naturelle. Je pense qu’il faut être et rester soi-même et surtout prendre du temps pour soi et prendre soin de soi.

Quelle est pour toi la tenue de scène idéale ?

Sur scène, je dois être à l’aise et me sentir bien, donc jeans, baskets et t-shirt !

cathy

Quels conseils donnerais-tu à une jeune fille ou femme qui aimerait se lancer dans la musique ?

Je lui dirais d’avoir confiance en elle et en ce qu’elle fait, d’accepter les critiques et de les utiliser à bon escient. Tout le monde peut réussir, il suffit d’y croire et surtout de se donner les moyens.

Au fait, quelles ont été tes impressions après le retour de Mystica sur scène à la Taverne du Théâtre en décembre ?

Après la pause que le groupe a faite, j’avais très peur de remonter sur scène. Mais vu le retour du public qu’on a eu, je suis très fière de Mystica. On a encore la niaque et on va vous le prouver encore et encore !

Et comment te sens-tu en pensant aux prochains ?

J’ai hâte de remonter sur scène et je suis très impatiente de jouer avec les membres du groupe et de retrouver notre public, ceux qui ne nous ont pas oublié et ceux qui nous découvriront. Je suis aussi impatiente de boire des bières et de headbanger (rires). Mais surtout impatiente de pouvoir partager ma passion pour la musique et de transmettre mes émotions lorsque je suis sur scène.

Si tu veux ajouter quelque chose pour terminer, je t’en prie…

J’aimerais remercier toutes les personnes, bonnes ou mauvaises, pour l’intérêt qu’elles portent à mon groupe. L’important est d’avoir été et d’être encore là ! J’ai une énorme pensée pour notre ami et fan François Danneels, dit Jack, décédé en 2013. Il nous manquera lors de nos prochains concerts. Je voudrais te remercier toi, Isa, pour ton travail de reporter et de photographe. Grâce à toi j’ai d’excellents souvenirs ! See You soon !

C’est très gentil, c’est plutôt à moi de te remercier pour m’avoir permis de réaliser cette interview, ainsi que tous les projets qui entourent Mystica. C’est toujours un plaisir de travailler avec vous !

*

mysta056

Vous le devinez sans doute, cette année 2014 sera marquée par le grand retour de Mystica. C’est pourquoi je vous invite à prendre part à la prochaine interview du groupe qui sera publiée à l’occasion de son quinzième anniversaire. Comment participer ? C’est très simple : il vous suffit de m’envoyer la ou les questions que vous souhaitez poser au groupe. Soit, en postant votre question en commentaire à la suite de cet article, soit par e-mail (isa_monsun@hotmail.com), ou encore via la page Facebook du blog. N’hésitez pas !

Publicités

3 réflexions sur “Mystica : Le portrait de Cathy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s