Nightrain : Interview avec Corinne

« J’aime pas les cover bands, c’est nul ! », m’entends-je encore répéter à qui veut bien l’entendre. Et pour la première partie du Mid-Summer Festival de La Louvière, qu’est-ce que Bart a programmé ? Des cover bands ! Wouhou ! Je me suis donc rendue à la Taverne ce soir-là avec la ferme intention de rouler des yeux toute la soirée. Sauf que quand Nightrain a pris possession des lieux, j’ai pris une gentille petite claque. D’une part grâce à des musiciens plein d’énergie et d’humour, mais surtout grâce à la chanteuse, qui n’avait d’Axl Rose que le bandana, apportant autre chose qu’une simple copie des Guns’N’Roses. Il y avait de la personnalité, du caractère et beaucoup de coeur dans sa voix et ses gestes. De plus, le groupe a mis une de ces ambiances dès le premier morceau… En bref, j’ai été scotchée par cette prestation et j’ai chanté « Welcome To The Jungle » pendant une semaine ! Puis, en laissant traîner mes oreilles après le show, j’ai appris que Corinne, alias Clochette, était nouvelle au sein du groupe. Qu’à cela ne tienne, j’ai tout de même eu envie de l’interviewer, curieuse que je suis, afin de la découvrir un peu plus, mais aussi pour faire découvrir Nightrain et peut-être permettre à d’autres gens que moi de changer leur regard sur les cover bands…

10612636_761271503911671_2217311312872648580_n

Pour commencer, Corinne, peux-tu te présenter aux lecteurs ? Plus précisément, peux-tu nous raconter ton parcours musical ?

Bonjour à tous ! D’abord, c’est rare quand on m’appelle Corinne… Mes amis et connaissances m’appellent plutôt Coco et depuis mon entrée dans Nightrain, j’ai hérité du surnom de « Clochette ». Mon parcours musical n’est pas très long. Je ne me suis mise à chanter qu’au lendemain de mon quarantième anniversaire. J’avais la chance d’avoir le groupe Machine Gun à cette occasion et j’avais préparé quelques morceaux à présenter avant leur show pour mes invités, sous l’impulsion d’un couple d’amis proches. Suite à cela, je me suis inscrite au cours de chant aux classes du Rock à Nivelles en 2012 et monté un petit groupe avec mes amis. L’année suivante, j’ai auditionné et été admise dans le projet Best Bands des mêmes classes du Rock, ce qui m’a permis de faire quelques prestations scéniques et d’avoir une première expérience de studio. En décembre 2013, j’ai intégré « Rock Your Band » jusqu’en juin 2014, moment où j’ai aussi été recrutée dans Nightrain.

Peux-tu, ensuite, nous présenter les groupes dans lesquels tu chantes ?

Je suis une des deux voix de Sabian Riders, groupe qui est né il y a deux ans mais qui a subi pas mal de changements de line up, donc nous repartons avec la nouvelle équipe avec laquelle nous faisons du cover général Rock et Metal. Il y a aussi trois compos dans les tiroirs, mais tout cela reste à murir. Ensuite, je suis également dans Nightrain, groupe de tribute to « GnR », avec lequel nous reprenons les grands standards des Guns comme aussi des morceaux un peu moins connus.

Tu es entrée il y a peu dans Nightrain qui est, rappelons-le au cas où, un groupe de covers des Guns N’ Roses, comment s’est passé ton recrutement ?

Début juin 2014, j’ai été contactée par Jonathan Bruyr, batteur et leader du groupe, qui me disait que Nightrain souhaitait remplacer leur chanteur et me proposait une audition. Il avait entendu parler de moi via leur guitariste soliste que j’avais rencontré dans le cadre des Classes du Rock. Je devais rejoindre le groupe après leur concert des fêtes de la musique mais finalement l’intégration dans le groupe s’est fait « en fanfare » : le mercredi avant ces fameuses fêtes de la musique, l’ancien chanteur leur ayant fait faux bond, ils m’ont demandé d’assurer le remplacement au pied levé… Pari fou, mais j’ai eu assez de folie pour accepter. Un gros stress pour moi, mais une manière aussi de montrer que j’étais prête à bosser et qu’ils pouvaient me faire confiance pour donner le meilleur. Le premier « vrai concert » avec eux, que j’ai eu l’occasion de préparer est celui que tu as vu à la Taverne du Théâtre.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de rejoindre ce groupe ?

Le besoin de me « mettre en danger », en jouant avec des musiciens d’un niveau supérieur au mien, l’occasion de faire revivre un des groupes qui a bercé mon adolescence et l’ambiance au sein du groupe, que j’ai ressentie dès l’audition…

Comment as-tu travaillé les morceaux des Guns ? Y apportes-tu une touche personnelle ? Si oui, comment la décrirais-tu ?

D’abord, il a fallu que je me les remette dans les oreilles, parce que si certains morceaux font partie pour moi des classiques, il y en a d’autres dont je me rappelais beaucoup moins, voire pas du tout… J’essaye de les interpréter au plus proche de l’original, ceci dit, il y a certains morceaux qui sont trop bas pour ma tessiture vocale. J’ai donc dû les adapter un peu, me les approprier… Je tente aussi de faire oublier le coté « fille qui interprète des morceaux de mecs » en donnant chaleur et puissance. Mon souhait est que fan ou non des Guns, le public s’amuse…

Pour ma part, je n’aime pas trop les  »tribute bands », mais quand je t’ai vue sur scène, j’ai carrément changé d’avis, j’ai adoré ta prestation. Quel est ton point de vue sur les cover bands, d’une manière générale ?

Merci, ça me touche vraiment. Je trouve que le système de cover est un chouette moyen de faire revivre sur scène des groupes qui ne se produisent plus ou très peu… Tout n’est pas génial au niveau qualité, on peut trouver du très bon et du moins bon, mais j’en connais quelques uns qui valent le détour.

Comment expliquerais-tu, d’ailleurs, selon toi, le succès des cover bands ?

Je pense que le succès est dû en bonne partie au fait que ça donne l’occasion aux fans de certains groupes mythiques de pouvoir à nouveau vivre en live la musique qu’ils aiment, souvent pas loin de chez eux et à des prix démocratiques… Je suppose aussi que ça attire un public local peut-être moins habitué à faire des grosses « sorties concert »

Sinon, pour en revenir à ta prestation, il y avait beaucoup d’énergie, de générosité, est-ce une chose à laquelle tu prêtes attention ou cela vient naturellement ?

Je suis ravie de lire ça, parce que c’est justement ça que j’essaie de faire passer ! Si ça vient naturellement… Oui et non, rien n’est calculé mais je suis sur scène pour partager ! Je veux transmettre du fun, du plaisir, donc le leitmotiv est toujours « donne le meilleur de toi-même », même si je suis encore un peu « timide » avec le public. Les premières minutes de stress passées, je me lâche et le reste n’est que plaisir partagé…

Quelle chanson prends-tu le plus de plaisir à interpréter ? Pourquoi ?

Aaah j’hésite… Il y a « Rocket Queen » qui me faisait un peu peur au début par sa complexité et que je prends aujourd’hui beaucoup de plaisir à interpréter pour son originalité, notamment… Et il y a « Paradise City », pour son énergie et la réaction qu’elle provoque dès lors dans le public… On se sent « porté ».

Y en-a-t’il une que tu aimes moins chanter ? Si oui, pourquoi ?

Dans celles que j’ai actuellement dans mon répertoire – c’est pas fini, j’en ai encore une petite dizaine à travailler – , il n’y en a pas vraiment que je n’aime pas chanter… Je dirais que celle sur laquelle je suis le moins à l’aise est « You Could Be Mine », car elle est difficile au niveau débit, et souffle…. Je dois encore travailler pour la maîtriser vraiment.

Sinon, comment cela se passe jusqu’à présent, entourée d’autant de garçons, ce n’est pas trop difficile ?

Oh la la non, c’est tout sauf difficile ! Ils sont tous déjantés et adorables, chacun à leur façon. Une très bonne ambiance et une complicité se sont tout de suite installées et je pense que c’est peut être aussi ça qui passe aussi bien sur scène… Pour ce qui est des garçons… Je crois que j’ai toujours été entourée de plus de garçons que de filles… Et puis maintenant je ne suis plus « seule » puisque nous venons de recruter une choriste. On bosse sérieusement et en même temps on s’amuse… C’est une vraie petite famille en soi.

As-tu déjà une anecdote amusante vécue sur scène à nous raconter ?

Je n’ai encore vécu que deux concerts avec Nightrain, donc il n’y a pas encore beaucoup de matière… Sinon, notre guitariste qui se prend le pied dans le câble du bassiste et qui du coup le débranche en plein milieu d’un morceau… Enfin, ça s’est plutôt après, quand on en reparle que c’est rigolo !

Sinon, hormis les Guns, quelles sont tes influences musicales ?

J’ai commencé à écouter du Rock en 1987-88 avec des groupes comme Iron Maiden, les groupes de la de la new wave of British Heavy Metal, Aerosmith, Skid Row, Motley Crue, Metallica, WASP… J’écoute aussi des groupes plus récents et du Metal plus extrême (Death, Black…) mais mes bases sont plutôt « old school ». J’aime aussi le rock progressif (principalement Rush, les vieux Genesis, Marillion, Dream Theater…).

D’ailleurs, y-a-t’il un chanteur ou une chanteuse que tu considères comme un modèle ou qui t’inspire plus particulièrement ?

Le premier auquel je pense est Bruce Dickinson ! Côté filles, il y a Doro Pesch et Lita Ford qui sont pour moi les emblèmes de la rockeuse par excellence ! Il y a aussi un autre chanteur, injustement méconnu, dont je suis « tombée amoureuse » de la voix, c’est Terry, le chanteur du groupe de Heavy Metal franco/belge Horacle.

Dans un autre registre, quel serait pour toi la tenue de scène idéale ?

Si mon physique me le permettait… sexy, cuir et clous… un peu à la Doro !

Enfin, quels sont tes projets musicaux pour le futur ?

Là, je viens d’arriver dans Nightrain, et je vais me concentrer sur eux, enfin nous. Je compte bosser dur avec eux pour pouvoir donner des prestations d’encore meilleure qualité… Je souhaite rester avec eux un bon bout de temps et participer à faire grandir et évoluer le groupe.

As-tu quelque chose à ajouter pour terminer ?

Oui ! Je veux te remercier pour l’intérêt manifesté pour notre groupe. Je remercie aussi tous ceux qui par leur soutien, leur amour de la musique nous permettent de vivre ces fabuleux moments de partage sur scène. Long live Rock n’Roll !

Publicités

Une réflexion sur “Nightrain : Interview avec Corinne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s