Orna : Le portrait d’Isabelle

Après Cat de Cryptogenic, c’est maintenant au tour d’Isabelle du groupe Orna de se présenter. Oscillant entre Metal et Blues, Orna est un groupe encore chargé de mystère pour moi, car je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir sur scène. Il me tarde donc d’être à samedi !  Pour l’heure, je vous laisse avec la belle Isabelle que je remercie d’avoir bien voulu répondre à mes petites questions !

orna

Bonjour Isabelle, pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour Isabelle ! Eh bien, je suis chanteuse au sein d’Orna.

Je connais très peu Orna, peux-tu présenter ce projet plus en détails : son histoire, l’origine de son nom et selon toi, dans quel style le groupe évolue ?

Alors, Rudy, le guitariste et moi avons fondé Orna début 2013, il jouait de la gratte chez moi et sachant que je cherchais un nouveau groupe, le mien venant de stopper, il a lancé un riff sur lequel je me suis mise à chanter. Puis, on a terminé ce premier morceau et de fil en aiguille, on s’est pris au jeu et l’aventure « Orna » a commencé. Robin nous a rejoint en mars 2013 et Lud lui a succédé en cette fin d’année 2014. Enfin, Robin nous a rejoint à la batterie. Au départ, on avait appelé le groupe « Ornament » mais en s’envoyant les fichiers « sons », on réduisait le nom à « Orna ». Nom, que finalement nous avons conservé. Je dirais que c’est un mélange de blues et d’ambiances « à la Black Sabbath », au niveau du mélange de sons, d’influences, de lourdeur.

En ce qui te concerne, as-tu fait partie d’autres groupes avant ?

Oui, j’ai eu deux ou trois projets dont le plus récent, Special Needs, un projet aux influences plus « cold wave ».

D’ailleurs, qu’est-ce qui t’a amenée au chant ?

J’ai toujours aimé chanter. La musique a toujours occupé une grande place dans ma vie et avant de reprendre le chant au sein de groupes, je chantais souvent chez moi.

Quelles sont tes influences principales en matière de musique, d’une manière générale?

Elles sont assez vastes : j’écoute pas mal de styles , en fait, ça peut passer du rock au metal, au stoner, en passant par de la cold wave, punk, soul, blues, etc.

Et au niveau du chant, as-tu d’autres influences, inspirations en particulier ?

Niveau chant féminin, j’adore la puissance de Janis Joplin, le ton revendicatif et poétique de Patti Smith, la voix mélodieuse de Cristina Scabbia, P.J. Harvey et ses multiples facettes, l’envoûtante Mlny Parsonz (Royal Thunder), Rosalie Cunningham (Purson), Elin Larsson (Blues Pills), et un tas d’autres.

Si tu devais chanter en duo avec un seul artiste, qui choisirais-tu ?

Houlà !!! Heu… un seul, c’est difficile. Tout est permis ? Je vais rêver grand, alors, sinon, ce n’est pas la peine ! Siouxsie Sioux et Peter Murphy, pour leur élégance et leur prestance, leur univers, ça doit être super intéressant d’avoir la chance de collaborer avec ces personnages. Robert Smith aussi mais alors celui des années 80 ! Iggy Pop pour l’urgence et la folie, ça doit être une tuerie ! Mais Ozzy, pour les ténèbres, à l’aise !

Comment travailles-tu ta voix, est-ce quelque chose de quotidien ou de plus aléatoire?

Je la travaille chez moi, je suis autodidacte, ce n’est pas aussi régulier que je le désirerais.

A quoi penses-tu avant d’entrer en scène ? Puis, une fois que tu y es ?

Avant d’y entrer, je me dis qu’on doit donner le meilleur de nous-mêmes tout en s’éclatant et idem quand le concert commence, mais là c’est plus instinctif que réfléchi.

Selon toi, la tenue idéale pour un concert, quelle serait-elle ?

Un mélange entre « sexy » et « à l’aise ».

Enfin, as-tu une anecdote à raconter à propose de quelque chose qui te serait arrivé pendant un concert ?

Une anecdote, je ne vois rien comme ça, mais par contre, notre premier concert, on l’a joué aux Halles de Schaerbeek, ça ne s’oublie pas, misère, c’était flippant mais qu’est-ce que c’était bon !

Et en dehors de la musique, qu’est-ce qui t’inspire et/ou te passionne ?

Le cinéma, les bouquins, la nature, la cuisine,…

Sinon, pour parler de la soirée « Filles à l’Honneur », que penses-tu de ce genre de concept ?

Je trouve que c’est une bonne idée. On a déjà participé à un concert de ce genre avec Black Mirrors et Khohd, en septembre dernier.

Que dirais-tu pour motiver les gens à venir découvrir Orna ce soir-là ?

Venez découvrir notre univers, on a hâte de le partager avec vous !!! Notre but, c’est de vous laisser des séquelles !

Sinon, quels sont les projets futurs du groupe ?

Dans les jours qui suivent, notre premier clip devrait être diffusé ! On a hâte ! A part ça, notre but est d’enchaîner des dates de concerts et d’enregistrer notre premier album.

Pour terminer, comment imagines-tu Orna dans dix ans ?

Oh ! Ca serait le pied de savoir que nous aurions quelques albums à notre actif, que notre son et notre cohésion d’idées aient perdurés, que l’on s’éclate toujours autant à jouer ce style de zik et à la partager sur scène…

Si tu veux ajouter quelque chose pour vraiment clôturer ce portrait, n’hésite pas… 

Merci à toi et aux organisateurs. J’espère que le public viendra nombreux voir les groupes programmés ce soir-là et qu’ils en ressortiront rassasiés de bon son, contents de leur soirée !
le lien vers notre page : [ICI] et voilà nos futurs concerts : le 09/05 au Far-West à Liège; le 22/08 à Bastogne à l’occasion de l’American Rock Fest et le 19/09 à Dour, avec Hoboken Division.

*

Pour toutes informations concernant l’événement “Les Filles à l’Honneur”, c’est par ici !

Fillesalhonneur

Publicités

Une réflexion sur “Orna : Le portrait d’Isabelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s