Anwynn – « Swords & Blood »

J’ai redécouvert Anwynn l’année dernière à l’occasion du Festival « Les Filles à l’Honneur » qui se déroulait en février à la Maison du Peuple de Ransart. Avant ça, j’avais gardé en tête le souvenir d’un groupe de Metal Symphonique plutôt classique d’un point de vue musical, mais avec un concept bien défini autour de la mythologie celtique, illustré notamment sur scène avec des tenues traditionnelles.  Je me souviens bien être une fois de plus arrivée en retard à ce concert et le set d’Anwynn, ouvrant les hostilités, avait déjà commencé. Néanmoins, je me rappelle également avoir pris une petite claque en constatant l’évolution du groupe, dont le côté Death ressortait désormais davantage et où la plupart des anciennes compos avaient été redynamisées. Sans parler de l’énergie envoyée par les musiciens en kilt sur cette toute petite scène. Bref, quelques mois plus tard, j’avais leur nouvel EP dans les mains et voilà qu’un an après sa sortie et un bon nombre d’écoutes tout de même, je me décide enfin à poser quelques mots à son sujet !

Rappelons tout d’abord qu’Anwynn est originaire de Bruxelles et existe depuis 2007. Le groupe est aujourd’hui composé de sept musiciens : Eline et Bouc au chant, Maxime et Luca aux guitares, Wobi à la basse, Astrid aux claviers et un nouvel arrivant à la batterie, Enea. Il faut dire aussi qu’Anwynn ne chôme pas en matière de live et a quelques belles dates à son palmarès, telle qu’une première partie de Liv Kristin en décembre dernier, pour ne citer qu’un exemple.

anwynn

Mais qu’en est-il du contenu de cet EP à proprement parler ? Eh bien, après une très courte intro, nous entrons dans l’univers d’Anwynn avec « Shrine », morceau duquel se dégage une ambiance un peu mystique portée par le chant cristallin d’Eline sur un fond de percussions, avant que les guitares et le chant saturé ne s’en mêlent et viennent apporter ce qu’il faut d’agressivité au titre au bout duquel tu te surprends déjà à opiner du chef en rythme. Et tu ne t’arrêteras pas en si bon chemin avec « Swords & Blood »,  morceau épique à souhait dont le refrain efficace et incontestablement fédérateur te rentre dans la tête dès la première écoute. Et Anwynn a eu l’excellente idée de sortir son premier clip pour illustrer cette chanson. Au cas où vous n’auriez pas eu l’occasion d’y jeter un œil, je vous le laisse ci-après, parce qu’il est vraiment bien fait.

Après tout ça, on reprend ses esprits sur quelque chose de plus doux, mais pas moins épique, avec  « Ghosts Of Stonehenge » pour ensuite arriver à mon morceau préféré de l’album : « Keratin ». Ce titre démarre sur une superbe mélodie qui laisse présager une balade, mais il n’en est rien, le rythme s’accélère au fur et à mesure pour une clôture tout en puissance. Une perle. Finalement, il est déjà temps de se dire au revoir sur une vraie balade cette fois avec « Mists Of The Fortunate » où la musique s’efface un peu pour mettre en avant le contraste des voix dans une ambiance des plus mélancoliques.

Que dire de plus ? Bien qu’un peu court, comme souvent quand il s’agit d’un EP, ce cinq titres autoproduit est judicieusement réalisé car il permet d’avoir une vue d’ensemble sur les différentes facettes de la musique d’Anwynn, mêlant harmonieusement sa base symphonique aux sonorités plus agressives du Death. Les ambiances et intonations de voix se diversifient d’un morceau à un autre, ce qui rend l’ensemble dynamique et très agréable à écouter. Bref, à découvrir si ce n’est pas encore fait et à suivre, car si le groupe garde ce cap, l’album à suivre pourrait bien valoir le détour !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s