[ARCHIVES] Interview avec Evergrey

6643164

Interview pour Metal Highway, ma dernière d’ailleurs et elle date d’août 2016.

*

Pour la sortie prochaine du tout nouvel album d’Evergrey, un chef d’oeuvre baptisé « The Storm Within », nous avons eu l’occasion d’en parler plus en détails avec le batteur du groupe, Jonas Ekdhal.

Alors, comment ça va, comment se passe cette journée de promotion ? Vous commencez à peine la promotion pour votre nouvel album, avez-vous déjà reçu quelques feedbacks  à son sujet ?

Eh bien, la promotion se passe très bien, nous sommes à Paris aujourd’hui et on est contents de rencontrer les médias français. Nous avons déjà eu des retours très positifs sur notre nouvel album et cela nous rend très heureux, car je dois dire que nous sommes très fiers de cet album, « The Storm Within », car il représente plus d’un an de travail et on s’est vraiment dépassés pour qu’il soit encore meilleur que nos albums précédents. On a vraiment hâte maintenant que nos fans puissent aussi le découvrir.

As-tu une chanson préférée sur cet album ?

Oui, je pense que c’est « The Paradox Of The Flame » où Tom chante en duo avec Carina, sa femme. Je me souviens avoir mis beaucoup de temps pour la composer avec Johan, le bassiste. Je l’aime beaucoup et je trouve que c’est une des chansons les plus abouties de l’album.

Ce doit être ma préférée de l’album, à vrai dire et puisqu’on en parle, on peut entendre du violon et du piano sur cette chanson, avez-vous effectué une collaboration particulière pour ces instruments ?

C’est Rikard (clavier) qui a enregistré les parties de piano, en collaboration avec une violoncelliste et une violoniste que nous avons engagées et qui sont d’ailleurs présentes sur d’autres morceaux, en fait, pour donner une dimension plus aérienne à ces morceaux. Ce n’est pas nouveau dans la musique d’Evergrey et on n’a pas hésité à le refaire cette fois-ci, car un son de violon à la fin d’un morceau donne toujours quelque chose de superbe.

C’est vrai. Autrement, vous avez collaboré avec Floor Jansen (Nightwish) pour la chanson « In Orbit » et il parait que cette rencontre a eu lieu grâce à Carina, peux-tu commenter cette histoire ?

Oui, en fait Carina est amie avec Floor, d’une part, mais c’est aussi la petite amie de Hannes, le batteur de Sabaton, que l’on a rencontré à l’occasion d’une tournée ensemble. Mais c’est sur une suggestion de Carina que Tom a proposé la collaboration à Floor. En plus d’être une excellente chanteuse, c’est une personne formidable. Après avoir accepté la proposition, elle est simplement venue au studio enregistrer ses parties et ça s’est très bien passé, le résultat est superbe. Elle a vraiment compris où on voulait en venir et cela donne une très belle chanson.

J’aime aussi beaucoup cette chanson. Par ailleurs, on retrouve une autre voix féminine sur le titre « Disconnect », est-ce aussi Carina ?

Si tu parles de la partie lyrique, c’est aussi Floor qui interprète cette partie et elle double aussi la partie aux claviers.

Ah d’accord ! Autrement, je me pose une question par rapport à la musique d’Evergrey en général, c’est que bien que vous proposiez aussi des chansons plus agressives ou énergiques, Evergrey est souvent associé à la mélancolie, comment expliquerais-tu cela ?

Je suppose que c’est une sorte d’exutoire pour nous, je ne sais pas vraiment… On aime écrire des textes et des mélodies mélancoliques. C’est assez difficile à expliquer, en fait. Je pense que l’on écrit des choses qui correspondent à nos humeurs et en même temps nous sommes des gens très positifs et heureux, mais lorsque l’on entre en composition, les choses viennent de cette façon, c’est comme ça que l’on ressent les choses, tout simplement. Et c’est peut-être pour ça au fond, que nous sommes des personnes positives, parce que l’on se débarrasse de notre éventuel mal-être, de nos côtés plus sombres dans notre musique. Je ne sais pas, mais c’est probablement le cas !

Et qu’est-ce qui t’inspire le plus lorsque tu composes, en général ?

Cela peut être n’importe quoi, en fait. Quelque chose que j’ai vécu ou ressenti, quelque chose que j’ai vu ou entendu en marchant ou peu importe. La chose la plus extraordinaire, c’est quand cela ne vient de rien, en fait, je pense. Comme quand je suis à la maison, que je m’assois et que je suis d’humeur à écrire quelque chose et je me mets simplement à écrire. C’est la chose la plus cool quand je compose… Et bien sûr, quand le résultat de cette composition donne quelque chose de plutôt bon (rires) ! Mais quand je sens que j’ai besoin d’écrire, de composer, je m’assois quelque part et je laisse l’inspiration venir, c’est ce qui fonctionne le mieux pour moi et j’aime vraiment beaucoup ces moments.

Merci pour ces explications. Quels sont tes groupes préférés actuellement ?

Oh, c’est difficile… Pour le moment, j’écoute beaucoup un nouveau groupe de Pop américain qui s’appelle The Neighbourhood et ils sont très bons. Autrement, je ne sais pas…

…Ou peut-être tes groupes préférés en général ?

Mes groupes préférés, ce sont Kiss, Van Halen et Pantera et j’aime aussi beaucoup Nine Inch Nails, voilà, en gros. Mais il y a tellement de groupes et de genres de musique et j’aime beaucoup découvrir de nouvelles choses tous les jours, être ouvert d’esprit, c’est vraiment cool et ça peut être vraiment inspirant.

Sinon, tu ne fais pas partie d’Evergrey depuis les débuts du groupe, mais pourrais-tu me dire quels sont tes plus beaux souvenirs jusqu’à présent ?

Oui bien sûr, je dirais d’abord que l’un de mes plus beaux souvenirs est d’avoir rejoint Evergrey alors que j’avais 19 ans, en 2003. Et à ce moment-là, Evergrey était l’un de mes groupes préférés, j’étais vraiment très fan et j’ai commencé à travailler pour eux en tant que drumtech. J’ai fait ça pendant deux ans et quand ils m’ont proposé de rejoindre le groupe, c’était… C’était sans doute le plus beau moment de ma vie. Et bien sûr, quand on a enregistré notre DVD qui est sorti en 2005, c’est aussi un merveilleux souvenir, c’était un rêve qui se réalisait et quand on l’a sorti, on a fait une grande fête avec nos amis et nos familles, c’était vraiment génial.

Autrement, pour en revenir à « The Storm Within », concernant les vidéos qui sortiront prochainement, vous avez à nouveau travaillé avec Patric Ullaeus, qui doit être le réalisateur le plus populaire sur la scène Metal. Mais, en dehors du fait que son travail soit génial, est-ce qu’il y aurait un manque de réalisateurs sur le marché ?

Je ne sais pas, mais lui est vraiment très occupé, en tout cas et effectivement, il est très populaire. Mais en plus d’être extrêmement talentueux, il a vraiment un œil particulier et arrive toujours à traduire ce que les groupes veulent, il utilise aussi des moyens spectaculaires pour filmer, c’est vraiment génial. Il a aussi une grande expérience dans ce business et je ne suis pas surpris qu’autant de groupes se tournent vers lui quand ils veulent tourner vidéo, à condition qu’ils aient le budget pour, évidemment (rires) ! Nous, on travaille avec lui depuis 2004, depuis la vidéo « A Touch Of Blessing » et depuis, on n’imagine pas travailler avec quelqu’un d’autre. Je veux dire, il est vraiment unique en son genre et il est devenu fan du groupe à force (rires). Mais c’est quelqu’un d’extra et il arrive toujours à tirer le meilleur de nous-mêmes.

D’ailleurs, peux-tu commenter tes expériences de tournage récentes avec lui ?

Oui, bien sûr, même si cette fois c’était assez court pour nous, en fait. Parce que Tom est parti seul avec lui en Islande pour tourner différentes choses pour les vidéos qui vont arriver. Ce n’était pas possible que tout le monde parte aussi loin. Néanmoins, nous avons déjà pu voir les résultats de ces tournages là-bas et je dois dire que c’est incroyable, époustouflant. Je suis vraiment impatient de voir le résultat final ! Après, quand Tom est revenu d’Islande nous avons tourné les parties restantes ensemble et la première vidéo sortira le 27 juillet, je ne peux plus attendre !

Sinon, Evergrey joue souvent en Belgique, quels souvenirs gardes-tu de ce pays ?

Ah, le Graspop est toujours génial ! Le big boss du Graspop et sa salle, le Biebob, sont légendaires à nos yeux. On s’amuse toujours bien là-bas… Ah oui et petite anecdote, je pense que c’était la dernière fois où nous avons joué là-bas, quand on est arrivés, on s’est garé sur une place complètement vide près de notre hôtel où il n’y avait qu’une église. Après le concert, nous sommes donc allés nous coucher et quand nous nous sommes réveillés, nous étions supposés partir… Sauf que le bus n’était plus là et il y avait un énorme marché sur la place ! Il y avait toutes nos affaires dans ce bus et il n’était plus là, quelle horreur ! Du coup, on a appelé les flics pour qu’on puisse récupérer le bus et partir, quelle histoire ! Mais autrement, on adore vraiment jouer en Belgique et rencontrer nos fans. La Belgique est un peu notre seconde maison, nos fans nous soutiennent énormément là-bas et sont vraiment fidèles, c’est toujours un plaisir d’aller les voir et de jouer pour eux.

Et justement, aurais-tu quelques mots pour les fans belges pour terminer cette interview ?

Déjà, merci de lire cette interview et j’espère que vous écouterez notre nouvel album, « The Storm Within » !

Publicités

Une réflexion sur “[ARCHIVES] Interview avec Evergrey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s