[ARCHIVES] Interview avec Cavalera Conspiracy

Cavalera_returntoroots

Dans le cadre des Lokerse Feesten, nous avons rencontré les frères Cavalera pour discuter de leur tournée « Return To Roots » qui a remporté un franc succès, mais aussi de l’avenir proche de Cavalera Conspiracy qui serait sur le point de sortir un tout nouvel album. Igor et Max nous en disent un peu plus…

Pour commencer, on peut dire que la tournée « Return To Roots » a été une belle surprise et a ravi les fans. Quel est votre feedback personnel jusqu’à présent ? Max : Très positif, génial jusqu’à présent. C’était une sorte d’expérience, une idée juste comme ça pour voir ce qui se passerait. On a commencé par un festival au Canada et les choses se sont amplifiées, donc on a continué. C’est devenu puissant, plus que ce qu’on pensait. Igor : Et ce qui est cool avec ça, c’est que même si on revisite un album qu’on a fait il y a longtemps, c’est rafraîchissant de jouer ces morceaux, parce qu’il y en a qu’on n’avait jamais joués auparavant. Dans un certain sens, ça a quelque chose de nouveau. C’est une bonne combinaison. Bien sûr, il y a des chansons comme « Roots », « Attitude » ou « Spit » qu’on a jouées tout au long de notre carrière, mais pour d’autres, nous avons dû travailler et c’était un challenge vraiment cool.

Cela vous a pris longtemps de préparer ce « Return To Roots » ? Igor : Pas vraiment. Quand Max et moi avons commencé à en parler, on a pris quelques jours pour répéter et après, il a juste été question d’écouter les morceaux et de voir comment on allait les arranger… Il y avait des trucs que j’avais même oubliés, tellement ça faisait longtemps ! Mais c’était fun. Max : Oui, il y a quelques trucs qu’on joue différemment, c’est amusant, il y a des chansons sur lesquelles on peut jammer, comme « Lookaway », « Ambush » ou « Istari ». Je pense que c’est vraiment un show intéressant et nous n’avons pas changé grand-chose au final, l’album a un très bonne structure, parce qu’à l’époque on avait conçu cet album pour le jouer en live.

Et est-ce que l’on peut s’attendre au même genre d’événement l’an prochain pour les vingt ans de « Chaos A.D. » ? Igor : Non. Bien sûr, on sait à quel point ça a été fun de le faire pour « Roots » et de le revisiter un peu, mais personnellement, l’année  prochaine j’ai vraiment envie de me concentrer sur le nouvel album de Cavalera Conspiracy. Quand on en aura fini avec ce cycle, on verra ce qu’on peut faire, mais pour l’instant je suis beaucoup plus emballé à l’idée de tourner avec un nouvel album. Max : Oui, voilà, on a fait « Roots » et ça nous a beaucoup amusés, on n’avait pas planifié ça, c’est arrivé par hasard. Maintenant, le prochain album de Cavalera est prévu pour novembre, donc on est impatients et on a hâte de jouer cet album sur scène, ce sera aussi beaucoup de fun !

Hormis cette possible date de sortie, nous n’avons pas encore beaucoup d’informations sur ce nouvel album, est-ce que vous pouvez nous en dire plus ? Igor : L’album est presque fini, il est en train d’être mixé, Max et moi travaillons sur l’artwork, on a la pochette, mais on travaille sur le livret etc. On a hâte d’avoir une date de sortie officielle avant la fin de l’année, c’est très important pour nous, comme ça l’année prochaine on pourra tourner et faire le plus de festivals possible avec ce CD. C’est difficile à dire parce que tu n’as pas écouté l’album, mais personnellement, j’en suis ravi, ça faisait longtemps que je n’avais pas été aussi impatient ! Je pense que beaucoup de gens vont être surpris par ce CD, il est très rafraîchissant. Max : Le producteur avec lequel on a travaillé, Arthur Rizk, est un très bon ami et on travaille vraiment bien avec lui. Il décrit le CD comme étant « plein de vie » et je pense que c’est une très bonne description. C’est un album de Metal, mais il y a aussi beaucoup d’éléments différents, de la Noise, des passages instrumentaux, de l’Indus… Igor : Il y a beaucoup de couches, en fait. Et ce qui est cool, c’est que ça s’est fait de façon très naturelle. En fait ce producteur est plus jeune et c’est important pour Max et moi de soutenir  de nouveaux producteurs et je pense que c’est un de ces gars qui dans le futur sera un des meilleurs. C’était très important que l’on travaille avec lui, parce qu’il nous a poussé à faire des trucs que nous n’avions jamais fait et on peut seulement arriver ça avec quelqu’un qui sait où il veut en venir. Sinon, ça devient quelqu’un qui appuie juste sur des boutons et on a fait ça pendant des années… Ici, on savait vraiment ce qu’on voulait et c’était intéressant d’avoir quelqu’un comme lui pour nous suggérer d’essayer d’autres choses, on se regardait avec Max et on se disait : « Wow ». Par le passé, nous avions l’habitude de travailler avec des ingénieurs qui disaient : « Si vous êtes contents, je suis content », mais Arthur est plus du genre à dire : « Oui, on a quelque chose, mais voyons si on ne peut pas essayer ceci ou cela pour que ce soit encore mieux ».

Pouvez-vous déjà nous en dire un peu plus sur les thèmes abordés dans les paroles cette fois-ci ? Max : Il y a des chansons qui parlent du terrorisme global, mais il n’y a pas qu’un seul thème, on parle de beaucoup de choses différentes. Je suis un grand fan de films et j’ai récemment revu « Conan », l’original, alors j’ai eu envie d’écrire une chanson dessus. Sinon, en gros, ce sont des sujets durs, qui collent bien au Metal, j’aime écrire des chansons lourdes et agressives qui dégagent quelque chose de puissant. On fait ça depuis toujours. Quand il est temps pour moi d’écrire les paroles, je me laisse guider par la musique, les riffs, la batterie et c’est ça qui me donne des idées de thèmes. On écrit toujours la musique d’abord, mais cette année on est partis en tournée, donc j’ai pris la musique avec moi pour écrire les textes et c’était vraiment cool de travailler de cette façon, c’était comme un privilège d’avoir un mois pour le faire, prendre le temps d’écouter et de trouver les bonnes idées. Ça a vraiment bien marché et je pense que ça a aidé à faire un meilleur album. Puis, en rentrant, je suis allé enregistrer.

Merci pour les détails. Une dernière question : vous jouez souvent en Belgique, donc qu’est-ce que vous préférez ici ? Le chocolat, la bière, Aborted ou notre équipe de foot ? Igor : Les frites ! Ce sont les meilleures du monde. J’adore l’équipe de foot aussi, bien sûr ! Max : J’adore Leng Tch’e, je suis un grand fan, ils sont géniaux, il faut les soutenir ! Sinon, je suis aussi fan de l’équipe de foot, évidemment !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s