[ARCHIVES] Interview avec DevilDriver

devildriver_trustnoone

La sortie du septième album studio des Californiens de DevilDriver, « Trust No One », approchant, nous avons eu l’immense chance de pouvoir interviewer le leader du groupe, Mr. Dez Fafara ! Celui-ci nous parle, bien sûr, de ce dernier né, mais se livre aussi plus personnellement sur sa vision du monde et nous parle de ses nombreux projets ! Et pour le coup, c’est l’interviewé lui-même qui entame l’interrogatoire…

Bonjour, comment ça va ? Eh bien, ça va, un peu stressée de t’avoir au téléphone, mais ça va bien et toi ? Ça va super, merci !

Ok, on y va avec les questions alors ! Donc, « Trust No One » sort dans un peu plus d’un mois, comment te sens-tu par rapport à ça maintenant ? Est-ce qu’un groupe comme DevilDriver s’inquiète encore des réactions de la presse et du public ? C’est toujours quelque chose d’incroyable, on se met toujours une pression terrible dans ces moments-là, c’est très intense. Tout le monde attend cet album avec impatience, la presse, oui, mais surtout le public. On se demande ce que les fans vont en penser, s’ils vont aimer les chansons… On est vraiment très impatients que cet album sorte !

Sinon, comment vous faites pour vous renouveler musicalement tout en gardant la touche groovy propre à DevilDriver ? Personnellement, c’est en passant du temps avec ma famille que je me ressource, que je renouvelle mon inspiration. C’est ce dont j’ai besoin après un long moment sur la route, en tournée. C’est quelque chose de très important pour moi, de doser le temps à passer en tournée et celui à passer à la maison.

D’accord. Vous avez travaillé trois ans sur ce nouvel album, peux-tu résumer son processus de création réparti sur ces trois années ? On a commencé à l’écrire et à s’envoyer des démos qu’on a adaptées au fur et à mesure. J’ai commencé à écrire les textes et tout doucement on a vu la direction qu’on voulait prendre pour cet album. On avait préparé 22 chansons pour celui-là. Une fois qu’elles étaient prêtes, j’ai poursuivi avec les paroles et ai commencé à penser aux lignes de chant que j’ai enregistrées, puis renvoyées aux autres musiciens et ainsi de suite. Après, on a eu deux semaines de pré-production et ensuite on est passés à l’enregistrement : deux semaines pour la batterie, quelques mois pour les guitares et la basse et un peu plus d’un mois pour les voix.

Après tout ça, êtes-vous satisfaits du résultat ? Ah absolument !

J’ai lu que sur cet album tu explorais les émotions et la signification de l’existence à travers les textes, qu’est-ce qui t’a amené à explorer ces thèmes ? Est-ce que tu penses vraiment qu’on ne peut faire confiance à personne ? Ouais, en gros… Les humains sont la pire des espèces sur cette planète, toutes les autres arrivent à s’entendre entre elles. Tu vois ce que je veux dire, l’oiseau mange les fourmis, l’oiseau meurt, retourne à la terre et les fourmis mangent l’oiseau et le cycle recommence. Donc oui, ne faites confiance à personne. Et je pense que les thèmes abordés sur cet album font un point sur ma vie actuellement. Je suis arrivé à un moment de ma vie où je me suis dit : « Ok, veille sur ta famille, garde tes cercles fermés et ne donne pas ta confiance à n’importe qui, sauf si tu connais cette personne depuis très longtemps ». Il faut toujours surveiller tes arrières, parce que le genre humain n’a rien de brillant, de lumineux, on est tous nés dans les ténèbres.

Est-ce que tu veux dire que tu as rencontré beaucoup de déceptions récemment ? Partout, tout le temps, tout autour de nous. Le mal est toujours au-dessus de nos têtes, à chaque instant.

C’est très triste tout ça, en fait… Non, tu peux aussi décider de vivre dans un monde plus positif si tu arrives à te dire qu’à partir de maintenant tu veux vivre dans la lumière, que tu vas être positif. Tu sais, j’ai fait une pause et je me suis dit que j’allais aider des gens, que j’allais essayer de faire de mon mieux. Mais, j’observe toujours les gens et je me montre très méfiant quand je rencontre quelqu’un pour la première fois. Et c’est quelque chose qu’on apprend au fil du temps, c’est un peu triste, oui, mais on est loin de vivre au paradis. Peu importe le nombre de havres de paix dans ce monde, je ne pense pas qu’on vivra au paradis de sitôt. Tout simplement parce que l’on est humain et la misère humaine, le fait d’être humain, nous pousse à détruire les autres humains. Donc oui, c’est une triste réalité, c’est vrai. Est-ce que tu peux vivre une vie plus puissante, spirituelle et heureuse en sachant cela ? Oui, tu le peux !

Qu’est-ce qui te rend heureux, alors ? Ma femme, mes enfants, mes chiens, ma musique, ma vie, respirer tous les jours… Que des choses simples, en fait. Je suis quelqu’un qui aime beaucoup les choses simples !

D’accord. Pour en revenir à l’album, peux-tu nous parler de l’artwork, du coup, très lié aux thèmes des textes, est-ce que c’était ton idée ? Oui, en effet, j’avais donné les thèmes à l’artiste qui a rendu ça réel. Mais tout le monde connaît cette histoire du loup déguisé en mouton, tu sais, cette personne qui vient vers toi comme un ami, quelqu’un qui veut t’aider, qui te tend la main et tout à coup le loup apparaît et tu te dis que tu pensais connaître cette personne… Eh bien non, tu t’es trompé, tu t’es fait avoir et tu vois enfin son vrai visage ! Donc voilà ce que ça raconte, l’histoire du loup déguisé. Et encore une fois, préservez-vous de ces personnes, faites attention !

D’accord, je comprends. Sinon, y-a-t’il une chanson que tu préfères sur cet album ? J’aime bien « My Night Sky », je pense qu’elle dégage quelque chose de vraiment cool, c’est aussi une chanson très positive qui parle de garder la tête haute, aller au bout des choses et rester positif.

Et tu penses qu’il y a une chanson plus appropriée pour les circle-pits lors des concerts ? Ahahah ! Je pense que tout l’album est approprié pour les circle-pits !

C’est un peu votre marque de fabrique, quand même… Oui, c’est vrai, on a notre propre son avec sa touche groovy et c’est ça qui donne envie aux gens de bouger et j’adore ça ! Je pense qu’on doit être un des seuls groupes de Metal à proposer ça et c’est très important pour moi. J’adore écouter des sons groovy, j’écoute plusieurs styles de musique mais j’ai besoin que ça me donne envie de bouger, sinon je me lasse.

Ok. Est-ce que tu peux commenter cette note que tu as laissée sur ta page Facebook : “Faites de la musique avec votre coeur, parce que vous aimez ça et pour aucune autre raison”, est-ce que tu penses que certaines personnes font de la musique pour de mauvaises raisons ? Eh bien, ce que je veux dire c’est que parfois certains débarquent dans l’industrie musicale en pensant à la gloire, l’argent, les femmes, la drogue etc. Mais non, la musique doit venir du cœur, faites de la musique pour faire de la musique, parce que vous aimez le faire. C’est ce que j’ai toujours fait, que ce soit pour Coal Chamber ou DevilDriver, je fais la musique que j’aime et pour personne d’autre que moi et mes groupes, on fait ce qu’on aime. Je ne fais pas de la musique pour coller à une certaine scène ou pour suivre quelconque nouvelle tendance. Et je pense que les gens aiment notre musique justement pour ça, parce qu’on a notre propre style.

Toujours en lien avec cette question, que penses-tu de l’évolution de la scène Metal ? Oh il y a beaucoup de groupes géniaux ! Oui, il y a vraiment d’excellents groupes actuellement. Il y a aussi plein de gamins de 16 ans dans leurs caves qui seront sur les grandes scènes dans les cinq prochaines années. Je pense que la scène Metal est forte et vivante avec toutes ses différences et ses nombreux genres. Mais la musique agressive est en hausse et je suis heureux de faire partie de ce mouvement.

Est-ce qu’il y a de nouveaux groupes dont tu es fan ? Je viens d’écouter le dernier Amon Amarth, j’ai beaucoup aimé, ils font toujours un super travail. Il y a un autre groupe… Dont je ne me rappelle pas du nom dans l’immédiat, mais j’ai entendu une de leurs chansons l’autre jour et c’était vraiment génial… Ah oui, c’était Lody Kong, ils sont vraiment terribles, c’est une sorte de Punk Rock Metal et c’est vraiment cool !

D’accord, j’écouterai ça sur Youtube. Oui, vas-y, tu devrais aimer !

Sinon, aujourd’hui, est-ce que tu as encore des rêves ou des projets que tu souhaites mener à bien ? Oh oui, bien sûr ! Si tu n’as pas de rêves, de projets en tête, ça ne te donne pas envie d’avancer. Cela prendrait des heures si je devais tout expliquer, mais bien sûr, j’ai plein de rêves et de projets à faire aboutir, que ce soit dans la musique ou en dehors.

Tu aurais malgré tout un exemple ou c’est vraiment personnel ? Eh bien ma femme, mes enfants et moi avons ouvert un magasin sur la côte où l’on trouve du matériel pour le surf. Parce qu’on est tous surfeurs, je suis Californien, donc je suis né là-dedans. Donc on a ouvert ça récemment et ça se passe plutôt bien, donc je rêve de voir ce business se développer davantage et pouvoir léguer ça à mes enfants et plus tard mes petits-enfants. Que ça devienne quelque chose de mondialement connu, ce serait magnifique. Aussi, j’aimerais voir DevilDriver tourner avec Metallica, ce serait complètement fou. Bien sûr, quand tu es dans un groupe, tu partages les affiches de festivals avec tout un tas de groupes, mais je n’ai jamais pu tourner avec certains groupes, donc tourner avec Metallica, ce serait génial. Je les ai déjà rencontrés plusieurs fois… Oui, il faut toujours avoir des choses que l’on veut faire ! J’aimerais bien faire un album solo, je pense que ça va arriver, mais ce sera très différent de DevilDriver… Mais voilà, qui sait ?

Eh bien, ce sont vraiment de beaux projets ! Oui, mais beaucoup de gens se demandent pourquoi j’en fais autant, mais pour moi, ce n’est pas vraiment du travail puisque j’adore ça ! J’adore la musique, j’adore en jouer, en composer… Ma femme et moi écrivons ensemble, c’est magnifique. J’aimerais bien écrire quelques livres, d’ailleurs, ma femme et moi sommes en train de travailler sur un scénario. J’ai aussi été appelé par un réalisateur pour jouer dans un film de science-fiction. Donc oui, cela fait beaucoup de choses à faire, n’est-ce pas ? Ma femme et moi cherchons aussi une galerie pour exposer ses peintures, il y a vraiment beaucoup de choses que l’on veut faire !

C’est génial ! Ouais ! Je pense que la clé de tout ça, c’est l’art, c’est le plus beau mot de trois lettres en anglais. L’art. Et c’est ce que nous faisons tous ici dans ma famille, on fait de la musique, on peint, on sculpte, on fait de tout et c’est magnifique. Chaque chose issue de l’art est toujours magnifique.

Tu as complètement raison. Maintenant, ma prochaine question va te sembler drôle étant donné que tu fais énormément de choses différentes, mais je voulais savoir si c’était parfois difficile de combiner deux groupes… Oh non, pas du tout ! Il s’agit d’avoir du temps et vraiment, Coal Chamber ne me demande pas énormément de temps. Comme DevilDriver était en pause, j’ai pu faire un nouvel album avec Coal Chamber et je tourne très peu avec eux, je ne tourne d’ailleurs pas avec eux en ce moment. Je suis dans un cycle avec DevilDriver et je serai toujours dans ce cycle d’ici quatre ou cinq ans et puis on se reverra pour faire un nouvel album. Ce n’est pas difficile, sauf si tu essaies de tout faire en même temps, ce que je ne fais jamais. Tu dois donner à chaque œuvre son propre espace pour la laisser prendre forme et se développer. Je suis fier du dernier album sorti avec Coal Chamber, mais je ne prévois pas de tournée dans un futur proche actuellement.

D’accord. Et finalement, peux-tu nous dire ce que tu as pensé du dernier épisode de Star Wars ? Ah il était génial ! En fait, je l’ai vu pour la première fois ce matin !

Vraiment ? Oui, tu sais, je suis quelqu’un d’assez privé, c’est-à-dire que je n’aime pas aller là où il y a beaucoup de monde, ça m’arrive même de me sentir mal à l’aise en backstage quand il y a trop de gens autour de moi… Du coup, je ne vais pas au cinéma non plus. J’ai préféré attendre et ma femme et moi l’avons acheté la nuit dernière pour le regarder ce matin. Je pense qu’il est excellent. Tu sais ce que j’ai préféré ? C’est le personnage féminin, qui est le personnage le plus fort de tous, j’ai trouvé qu’elle était extraordinaire. J’ai vraiment adoré !

Eh bien, je pensais vraiment que tu l’avais vu avant, désolée ! Non, ça ne me disait vraiment rien de me retrouver dans une salle de cinéma avec des centaines d’autres personnes, cela m’aurait mis très mal à l’aise.

D’accord, je comprends. Finalement, as-tu quelques souvenirs de la Belgique ? On a eu de super shows en Belgique, vraiment. Et je pense que les gens en Belgique aiment beaucoup le Metal, ça se voit lors des concerts et c’est vraiment quelque chose d’important pour moi. Aussi, il y a des Belges qui travaillent pour des labels avec qui j’adore passer du temps, c’est toujours fantastique de les voir. Mais, pour moi, la Belgique c’est un arrêt où l’on sait que le concert sera bon. Aussi, un souvenir que je garde de la Belgique, c’est qu’on a toujours un catering génial dans les salles où l’on se rend. J’aime aussi faire visiter un peu la Belgique à ma femme quand elle m’accompagne en tournée. En fait oui, j’ai vraiment passé de bons moments en Belgique et je suis impatient d’y retourner et j’espère que tout le monde là-bas appréciera le nouvel album.

Veux-tu ajouter quelques mots pour vraiment terminer cette interview ? Merci à tous pour le soutien, j’espère vous voir bientôt, écoutez et appréciez « Trust No One », prenez soin de vous, vivez dans la lumière et faites de l’art !

Merci beaucoup de nous avoir accordé de ton temps pour cette interview, je te souhaite beaucoup de succès dans tes nombreux projets !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s