[ARCHIVES] Interview avec Devilment

devilmentiialbum

Si certains artistes sont parfois avares en anecdotes, ce n’est pas le cas de Dani Filth ! Dans cette interview, il nous parle principalement du nouvel album de Devilment, mais aussi de bien d’autres choses !

Devilment sort donc son deuxième album, seulement deux ans après « The Great And Secret Show », ce qui est assez court, d’autant plus que Cradle Of Filth a sorti « Hammers Of The Witches » dans la foulée. Comment tu fais pour tenir le rythme ? En fait, le prochain album de Cradle est à 80% achevé, les enregistrements commenceront à la fin de l’année 2016 avec la batterie. Les choses s’enchaînent bien d’un album à un autre. L’album de Devilment a été écrit juste après l’enregistrement de « Hammer Of The Witches » de Cradle, entre temps le groupe a fait quelques festivals, puis la promo de l’album. Pour Devilment, je suis sorti du studio au début du mois d’août, nous avons fait quelques festivals également. Ensuite, je suis reparti en République Tchèque avec Cradle pour travailler sur le nouvel album. Et maintenant, je suis en promotion pour Devilment tandis que j’écris pour Cradle ! C’est un peu comme une boule à neige qui tourne à l’infini entre les deux groupes. Mais je suis heureux d’avoir cette opportunité d’être si occupé !

On pourrait penser que Devilment est une sorte de récréation pour toi, mais nous avons été surpris à l’époque de découvrir que ce premier album de Devilment sera défendu en live avec Lacuna Coil et Motionless In White. Ce n’était pas trop étrange de jouer en tant que support act, tandis que Cradle Of Filth est habituellement headliner ? C’était un petit peu bizarre, effectivement. D’autant plus que je sortais d’une tournée de 19 dates en Russie avec Cradle et en général, on joue toujours devant 1000 à 2000 personnes. Après, j’ai eu trois jours off avant de repartir avec Devilment et je suis donc passé de headliner à support… Je me souviens, c’était il y a deux ans, à la période d’Halloween et je devais me changer dans les couloirs des salles (rires) ! Malgré tout, c’était très amusant, j’en ai de bons souvenirs. On a partagé le tour bus avec Lacuna Coil et ils ont été très gentils avec nous. Après, je connaissais une bonne partie de leur staff, parce qu’ils avaient déjà travaillé pour Cradle, donc ils avaient plutôt intérêt à être gentil avec moi ! Puis, j’ai rencontré Motionless In White, avec qui j’ai fait un featuring par la suite. C’était vraiment une chouette tournée !

Au fait, est-ce que les fans de Devilment sont automatiquement des fans de Cradle ou vous avez conquis un autre public ? Je pense que la majorité des fans de Cradle sont fans de Devilment, parce que la musique n’est pas assez différente pour qu’ils ne le soient pas. Mais je pense aussi que l’on a gagné d’autres fans, parce que Cradle a quand même un style très particulier, très atmosphérique, mélodique, gothique… Tandis que Devilment est plus léger, plus simpliste, c’est surtout axé sur les lignes de chant, les refrains. D’ailleurs, avec Lauren (claviers), nous avons travaillé sur les forces du premier album de Devilment pour écrire le second. Les gens attendaient un second album et on ne voulait pas trop s’éloigner du son du premier et de ce que les gens appréciaient sur ce premier album.

Pourquoi avoir choisi ce nom pour l’album, « II : The Mephisto Waltzes » ? Il y a plusieurs raisons pour lesquelles l’album porte ce nom. D’abord, parce que l’artwork a été fait avant que l’on trouve le titre et la femme présente sur la pochette est en train de valser dans un univers macabre. Aussi, je suis très inspiré par les valses de Liszt, qui illustrent l’histoire de Faust et Méphistophélès, où Faust finit par vendre son âme au diable. On a choisi aussi de mettre un « II » dans le titre pour suggérer aux gens que oui, nous avons sorti un nouvel album et que Devilment n’est pas un projet de vanité, c’est un groupe à part entière. Et c’est aussi une sorte d’hommage à Glenn Danzing qui a sorti « II : Lucifuge » en 1990. Lucifuge, c’est un démon, comme Méphistophélès. Et il y a aussi la chanson que Glenn a sorti avec Misfits qui s’appelle « Mephisto Waltz ». Sans oublier le film d’horreur des années 70, aussi « Mephisto Waltz » (Ndlr : « Satan, mon amour » en français), qui est inspiré des valses de Litszt également. Avec tout ça, nous avons eu assez d’arguments pour finalement appeler l’album « II : The Mephisto Waltzes ».

Les paroles sont très importantes dans ton univers, quelles sont tes références pour cet album ? Les paroles sont basées sur les sombres émotions humaines et d’où elles sont issues, comme le jugement, l’injustice, l’infatuation (Ndlr : « autosatisfaction excessive et ridicule »), les représailles, les châtiments, la colère, la dépression, les obsessions… Il y en a plein qui s’enchaînent comme ça. Mais au final, l’album délivre un message positif, que la vie peut offrir une seconde chance. Par exemple, le titre « Full Dark No Stars » parle de la perte d’espoir, quand on croit qu’il n’y en a plus… Mais il y en a toujours, il faut retrouver l’envie de se battre et outrepasser ses démons personnels. Il faut aussi essayer des choses et ne pas rester dans l’ombre par peur. « Dea Della Morte » parle de la mort d’une déesse, mais aussi d’une histoire d’amour tordue, quand on se drape dans notre fierté, mais que l’on doit ouvrir les yeux sur une relation toxique et qu’on doive aller au-delà du naufrage de la relation. Voilà, en gros, on part de bases sombres pour finalement donner un message positif.

Et qu’est-ce qui t’inspire quand tu écris des textes ? Plein de choses, de toutes sortes ! Je me demande parfois moi-même comment je suis arrivé à tel ou tel morceau quand il est terminé. Où je suis allé chercher ça, finalement ? Avec le recul, parfois je me pose vraiment la question (rires) ! Mais je m’inspire de plein de choses, je lis constamment, je regarde des tas de films, je collectionne des tas de choses… La vie de tous les jours m’influence. Et la musique, bien sûr !

Tu es un pilier de la scène Metal depuis des années, quelle est ta vision de la scène actuelle ? Je ne sais pas si on peut parler d’une scène actuelle en tant que telle, j’ai l’impression qu’il y a un grand retour du Thrash Metal et le nouvel album de Metallica a l’air d’être très bon. Tout le monde parle de Metallica en ce moment, ils attirent l’attention de tout le monde, même s’ils font de la merde… On ne va pas mentir, ils ont fait de la merde pendant des années, tout le monde le sait, mais je pense que leur nouvel album sera bon d’après ce que j’en ai entendu. Et j’ai l’impression qu’il y a un revival de cette ancienne scène Thrash, avec Testament qui sort aussi un nouvel album, Anthrax, Death Angel, Overkill aussi et tous ces albums sont super. Ce que je veux dire, c’est qu’en fait il n’y a pas vraiment de nouvelles choses qui se font, les genres restent les mêmes depuis des années, les tendances vont et viennent. Je pense que certaines choses devraient être renouvelées, plutôt que de toujours revenir au début du cycle. Ce serait super. En ce qui concerne les nouveaux groupes, il n’y en a pas vraiment qui me viennent à l’esprit, parce que j’ai l’habitude d’écouter ou d’aller voir des groupes relativement établis. Je dirais bien Ghost, mais ils sont déjà présents depuis plusieurs années.

Quelles sont les derniers films d’horreurs ou séries que tu as appréciés ? En films d’horreur, je suis allé voir au cinéma « The Girl With All The Gifts », c’est assez similaire à « 28 Jours Plus Tard » et c’était assez bon, j’ai bien aimé. Le problème avec les films d’horreur en ce moment, c’est que les producteurs investissent plutôt dans les séries, donc ça devient compliqué d’en voir de très bons. « It Follows » était très bon, « You’re Next » était assez bien aussi. Pour les séries, j’ai apprécié « Wolf Creek », « Gotham », « Immortal », « The Exorcist », « Luke Cage »… Et là, je viens de terminer « Penny Dreadful ». Ce sont les séries que j’ai regardées dernièrement, mais je ne les regarde pas en continu, c’est plutôt un épisode de ceci, puis un épisode de cela.

Finalement, quels sont tes projets pour les prochains mois ? Pour l’instant, on s’occupe de la promotion de l’album, il y a déjà deux vidéos qui sont sorties, pour « Under The Thunder » et « Hitchcock Blonde » et une lyrics vidéo animée sortira bientôt pour « Full Dark No Stars ». Avec ces extraits, je pense que les gens ont un bon aperçu de ce à quoi s’attendre sur l’album, même si on y trouve beaucoup de diversité. Je ne pense pas qu’une seule chanson puisse résumer l’album, parce que toutes les chansons différent les unes des autres. Mais avec ces trois chansons, on sait quand même à quoi s’attendre globalement. Autrement, après la sortie de l’album, je continuerai à écrire et à faire des démos pour le prochain Cradle. Puis, Devilment partira en tournée en décembre et après les fêtes, on entrera en studio pour Cradle parce que l’album doit être terminé en mai et sa sortie est prévue en septembre 2017. Entre temps, il y aura d’autres concerts pour Devilment et Cradle fera peut-être quelques festivals d’été, mais rien de majeur, ce sera plutôt pour l’année prochaine. Mais pour être tenu au courant de ce qui se passe avec Devilment et Cradle, il ne faut pas hésiter à me suivre, ainsi que les pages des groupes sur les réseaux sociaux, parce qu’on a une très bonne community manager qui poste des mises à jour très régulièrement.

As-tu quelques mots pour tes fans belges pour terminer cette interview ? Je vous remercie pour votre soutien, n’hésitez pas à écouter le nouvel album de Devilment, je pense qu’il va vous plaire. On en est particulièrement fier. Aussi, on vous donne rendez-vous prochainement pendant la tournée et n’oubliez pas que Cradle sera bientôt de retour aussi. On se verra très certainement au Graspop, ainsi que lors d’autres festivals d’été !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s